AssociationEnvironnement

Manif Deuerer – La Dépêche du Midi

Publié

Odeurs pestilentielles de l’entreprise Deuerer : une soixantaine de riverains manifestent

Mercredi, à l’initiative de l’association «Les Cinq Sites», une soixantaine de riverains ont manifesté devant l’entreprise Deuerer, contre les odeurs nauséabondes. Le directeur Sébastien Plasteig est venu à leur rencontre.

Mercredi, en début d’après-midi, une soixantaine de riverains de l’entreprise Deuerer (fabrication d’aliments pour chiens et chats), installée sur la zone d’activité du Villeneuvois, ont manifesté contre les odeurs nauséabondes qu’ils subissent régulièrement. Une action à l’initiative de l’association «Les Cinq Sites», présidée par Guy Delléa. «Ce sont plus de 80 foyers impactés. La vie quotidienne est très difficile. Cet été, ils ont été obligés de se confiner chez eux. Il y a eu des séquences où c’était tous les jours. En ce moment, ce n’est plus que deux fois par semaine, explique Guy Delléa. C’est une odeur de pourri, une odeur de m… C’est insupportable. Il y a aussi les entreprises qui sont autour qui subissent ces nuisances olfactives. Il est impossible de vivre dans ces conditions. J’espère que notre action va déclencher une réaction». L’association avait aussi informé les collectivités et les services de l’Etat de cette nuisance. Informé de la situation, Patrick Cassany, maire de Villeneuve et président de la CAGV, qui soutient les riverains importunés par les odeurs nauséabondes, s’est rapproché de la sous-préfète. Les services compétents ont fait des contrôles et ont relevé notamment un problème sur la station d’épuration.

La station d’épuration en conformité fin 2018

Le directeur de chez Deuerer, Sébastien Plasteig, est venu de suite à la rencontre des manifestants. Conscient du problème, il a livré des explications : «Je regrette cette situation. La station d’épuration est une partie du problème des mauvaises odeurs, qui d’ailleurs ne viennent que de chez Deuerer. Il y a eu des dysfonctionnements. J’ai fait appel à un audit, des préconisations ont été faites. Un plan est en cours de réalisation et les travaux sont aux trois quarts effectués. Nous sommes suivis toutes les semaines par la préfecture».

Un investissement de près de 400 000 €

«La décision a été prise de changer la totalité du système. Début décembre, nous recevons le matériel qui sera installé en suivant. Les travaux devraient être terminés fin décembre. En plus, nous créons notre propre laboratoire pour faire les analyses et pouvoir réagir très rapidement. Tout le système «entrée et dégrillage» est changé, ainsi que le surpresseur et la puissance d’oxygénation. Fin 2018, la station d’épuration sera en conformité pour produire». Guy Delléa et les riverains ont pris acte des travaux qui seront réalisés. «On jugera sur pièce». Sébastien Plasteig s’est engagé à appeler l’association sitôt les travaux terminés et à organiser une visite.


Agrandissement de la ZAC

«Nous sommes opposés à toute création, à toute extension de la zone d’activité prévues sans aucun plan global d’aménagement de celle-ci, a expliqué Guy Delléa. Nous demandons qu’une charte soit établie pour les entreprises, ainsi qu’une charte paysagère, avec un merlon arboré, que la circulation soit revue et corrigée. Il y a deux schémas : une ouverture sur la RN 21, mais la direction régionale n’y semble pas favorable ; un rond-point au niveau de chez Powels». Était également demandée la création d’un parking à camions sur la ZAC du Villeneuvois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.