P1330272Lorsque les cloches d’une église se remettent à sonner après des années de silence, on assiste, en sorte, à une renaissance dans nos campagnes. C’est donc avec une grande joie que l’Association des Cinq Sites entend aujourd’hui tinter à nouveau l’Eglise de la Grâce.

Depuis des années ses deux cloches étaient devenues silencieuses. L’état du très ancien beffroi ne le permettait plus. Au cours du temps, les oscillations des deux cloches, de 430 et 215 kg, avaient affaibli les murs en pierre du clocher et la situation devenait dangereuse.

P1330266L’Association des 5 Sites, sensibilisée par des riverains, n’a pas voulu en rester là. Elle est donc intervenue auprès du Maire et des services techniques de Villeneuve sur Lot pour trouver une solution.

Le directeur chargé des bâtiments Jean-Paul Mondini avait déjà l’expérience de tels problèmes. Il s’adressa à une entreprise bien connue dans nos régions du Grand Sud, Philippe Brouillet et Fils à Noailles près de Brive. Ce campaniste et spécialiste de cloches et d’horloges est déjà intervenu dans le Villeneuvois: aux Tours de Paris et de Pujols, à Courbiac, à Eysses, à Saint Sulpice… et à Sainte Catherine.

jougLa remise en état du beffroi lui-même, nécessitant des travaux conséquents, s’avéra bien trop coûteuse. Comme nous l’a expliqué M.Philippe Brouillet, restait donc la solution de « l’électrification » qui consiste à immobiliser les cloches, et leur rajouter à chacune un marteau actionné par électro-aimant télécommandé par une minuterie. Pour un coût de 3 700 €.

Les travaux en cette fin d’été ont pris deux jours: l’arrimage des balanciers et des deux cloches – la plus grosse de 91cm de diamètre pour le ‘sol-dièse’, et sa petite compagne de 73cm pour le ‘do’ – l’installation des marteaux et les câblages vers la minuterie – un dispositif programmable pour faire résonner au choix le glas, célébrer les mariages, sonner les heures ou l’Angélus.

P1330267C’est ainsi que nous avons pu assister après les essais à la renaissance des cloches de l’église : à 19h les trois séries de trois tintements suivis de la pleine volée de l’angélus, avec ses 60 coups en une minute.

P1330280 Aujourd’hui il n’y a plus de cordes à tirer, mais les environs savent chaque matin et soir que La Grâce revit.

Une réponse

  1. un grand merci pour tout ce reportage sur toutes les actions menée par l’Asso…
    Manifestations auxquelles nous n’avons pas pu participé pour cause ….
    Promis nous allons essayés de participer un peu cette année.
    D’ailleurs nous ne sommes pas à jour de nos cotisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.