Automobilistes et randonneurs qui empruntent la petite route qui quitte la Départemental D661 du lieu-dit Sarrazy pour remonter vers Lascrozes voient le délabrement de notre réseau téléphonique. Chaque jour, chaque semaine et chaque mois. Et probablement d’année en année. Désertification rurale, fracture numérique ou simple incompétence ?

D’autres habitants ou amis l’ont peut-être également signalé, par téléphone ou sur le site internet : https://dommages-reseaux.orange.fr/. Pour ma part j’en suis à mon deuxième signalement, au printemps 2017, avec un accusé de réception qu’une intervention était prévue en avril. Puis à l’été, une deuxième fois, à laquelle Orange s’est fendu d’un deuxième avis : réparation le 28 octobre.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Les poteaux sont toujours (et pourrissent?) au sol. Un autre poteau, plus bas dans la montée, penche de plus en plus, et menace de tomber, de couper la route et la connexion téléphonique à notre ami Jean.

Mais le comble est qu’à au moins deux fois depuis le printemps, à ma connaissance des sous-traitants de Orange / France Télécom SONT venus pour des problèmes téléphoniques ou de connexion internet chez des particuliers situés au bout de ces lignes qui remontent dans les coteaux. Qu’ils ont donc vus ces lignes au sol.

Je ne vais pas le signaler une troisième fois. Peut-être d’autres le feront? Autrement, il n’y plus qu’à espérer qu’un hérisson ou lapin mordille les fils au sol et que plusieurs abonnées soient coupés du monde. Ou bien qu’on chevreuil fonce et achève le poteau devant chez Jean et qu’il tombe sur la chaussée à un moment où personne ne passe en voiture!

Pour le moment, j’envoie cette page à Orange.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *