Après les panneaux de limitation de vitesse, installés à plusieurs endroits, les services techniques de Villeneuve-sur-Lot viennent d’installer des avertisseurs de passages fréquents de cervidés, notamment sur la route qui monte de la D666 vers la zone de loisirs de Lascrozes.

 

On aperçoit fréquemment des chevreuils dans nos communes de Villeneuve, Penne-d’Agenais, Hautefage la Tour, Saint Antoine… Lors d’un comptage fait la nuit récemment sur la commune de Penne, non moins de 90 ont été vus sur une distance parcourue de 36 km!

10671525-portrait-de-la-mule-chevreuil-odocoileus-hemionus-avec-le-bois-de-velours-regarder-dans-les-boisLes chevreuils mâles adultes, des brocards, peuvent faire entre 25 et 30 kg kilos et seuls portent des bois mais qui tombent chaque automne. A âge égal, la femelle, la chevrette, fait quelques kilos de moins. Ces cervidés – les plus petits d’Europe – se trouvent souvent en cellule matriarcale : la chevrette et les jeunes, tandis que le mâle à l’écart veille sur plusieurs chevrettes au printemps et en été. En hiver des hardes (groupes) jusqu’à une dizaine ou plus peuvent se constituer. Ils sont actifs surtout la nuit et au lever du jour. Ils n’hésitent plus à s’approcher des habitations, et pendant la journée peuvent se reposer à l’abri dans les bois ou les coteaux.

Quel régal de les découvrir, élégants, bondissants, filant à toute vitesse lorsqu’ils nous aperçoivent. Mais quel danger aussi la nuit lorsqu’ils sont apeurés par un bruit de voiture et qu’ils traversent la route, visibles au dernier moment, éblouis par les phares. Les accidents sont fréquents.

A cause de leur surpopulation, les sociétés de chasse ont des quotas de bêtes attribués par arrêté préfectoral appelés “Plan de chasse”, qu’elles sont en droit de tuer pendant la saison de chasse. A titre d’exemple, 80 chevreuils pour la saison 2013/2014 sur Penne-d’Agenais et  27 pour Hautefage la Tour seront prélevés, soit environ 20 à 25 % de la population.

Il est vrai qu’à part les dangers qu’ils représentent sur les routes, les chevreuils peuvent causer beaucoup de dégâts: ils profitent des cultures d’hiver, les brocards se frottent contre les arbres (notamment les pruniers d’ente) pour se débarrasser de leur velours et marquer leur territoire, et ils se délectent de blettes, choux, et salades dans les potagers.

Les nouveaux panneaux sont donc bienvenus: pour éviter des accidents – et pour nous rappeler que quel que soit l’être vivant, quatre pattes comme bipède – il est conseillé de conduire prudemment, de jour comme de nuit, sur nos petites routes de campagne – et ainsi de respecter la nature.

[Remerciements à Arnaud Laforgue]